fr en

Rencontre avec Méryl Hubert, Directrice Artistique chez La Nana

Diplômée d’un mastère en Design Graphique à l’école ECV Nantes, Méryl Hubert, est aujourd’hui directrice artistique du Studio LA NANA ! Au quotidien, la photographie, l’édition, la typographie et la vidéo font partis de ses moyens d’expression.

Pourquoi avoir choisi la section Design de l’ECV Nantes ?

À l’époque, je me faisais une image évasive du design graphique tandis que la pub me paraissait beaucoup plus codée et contraignante. Je pense que dès mes débuts à l’ECV, j’ai eu besoin de canaliser mes idées, savoir comment les traduire, par quels moyens, tout en me laissant une grande liberté d’expression dans les messages transmis. De manière générale, j’avais tendance à partir un peu dans tous les sens avec l’envie de toujours tout essayer. Donc choisir l’option design graphique me semblait plus évidente pour continuer à expérimenter, varier les supports et les médiums de communication.

Comment s’est passée ta sortie de l’école une fois ton diplôme obtenu ?

Lors de la remise de nos diplômes, en 2013, un membre du jury qui travaillait chez TBWA Paris m’a proposé un stage dans le but de m’intégrer par la suite au sein de leur studio. Mon cœur a momentanément tangué entre l’opportunité de m’insérer rapidement dans le milieu professionnel et l’idée de tenter ma chance vers d’autres horizons qui m’emballaient davantage tels que les domaines de l’événementiel et de la culture – bien que j’avais conscience que cela allait prendre plus de temps… C’est donc après une tortueuse réflexion que j’ai fini par décliner cette proposition qui m’a paru m’éloigner de mon idéologie de parcours.

Suite à cela, j’ai réfléchi à mon avenir, dans quel environnement je me voyais évoluer – chose qui n’est pas vraiment évidente à la sortie du diplôme. Ainsi, cette réflexion m’a amené au désir de me faire une place dans une petite structure conviviale où il m’était possible de rester polyvalente. J’ai donc tenté ma chance en candidatant dans des studios dont le travail m’inspirait.

Peux-tu nous parler de ton parcours au sein de MAD Agency ?

MAD Agency a été ma première expérience professionnelle à la sortie de l’ECV. Suite à une candidature spontanée, je suis montée sur Paris pour rencontrer le président de cette résidence Artistique basée sur Asnières. Une place m’a été faite dans un atelier parmi ceux d’une quinzaine d’artistes de milieux complètement différents : sculpteurs, musiciens, plasticiens, menuisier, photographes, etc… MAD Agency prenait ses résidents sous son aile et leurs organisait des expositions ou événements. Mon rôle était de m’occuper de leur communication visuelle (Invitations, flyers, affiches, dépliants, éditions…). Le contexte me plaisait beaucoup, de grands espaces, une énergie artistique et productive débordante… Une chouette expérience qui m’a permise de faire de belles rencontres et parfois même de m’intéresser à des arts qui m’étaient inconnus. J’ai travaillé en freelance pour MAD Agency pendant environ 8 mois.

Quelles sont tes missions au sein du studio La NANA ?

Mon passage chez MAD Agency n’a fait que développer mon envie d’être autonome. C’est d’ici qu’est née l’idée de m’associer à mon amie d’enfance, Julia, qui à l’époque était fraîchement diplômée d’une école de commerce. Étant amies de longue date, elle suivait déjà mon travail depuis longtemps et s’intéressait beaucoup aux domaines des arts visuels. J’étais mauvaise commerciale, elle était nulle en créa… Mais nos compétences nous ont paru compatibles, voire complémentaires et c’est comme ça qu’on a créé le personnage derrière lequel on aime se cacher : La NANA. Un petit mélange de nous deux donnant naissance à « une chimère curieuse et chipoteuse qui joue de son grain de folie pour bousculer les codes établis ». Du coup, la « team » de La NANA est constituée d’une chargée de projet et d’une directrice artistique.

Quels sont tes futurs projets professionnels ?

Pour l’instant, on peut dire que La NANA reste mon essentiel projet professionnel, cela fait seulement un an qu’elle est née donc je lui souhaite une longue vie et espère que sa famille s’agrandira avec plein de nouveaux contrats et collaborations !