fr en
04 mai 2022

De Bordeaux à Séoul, en voyage avec Chloé de l’ECV Bordeaux ✈️

Forte d’une ouverture sur l’international, l’ECV encourage ses étudiants à vivre l’expérience du voyage et de la rencontre d’autres cultures via des programmes d’échanges comme Erasmus + ou le format de double diplôme.

Étudiante de l’ECV Bordeaux en 3e année du cursus Animation 2D, Chloé Bonomo est partie vivre en Corée du Sud pour son deuxième semestre.

“Avant de commencer mes études, je savais déjà que je souhaitais travailler plus tard à l’international et que j’allais tout faire pour que mon rêve se réalise. Lors de ma première année à l’ECV, j’ai assisté à une conférence qui nous expliquait que nous avions l’opportunité de réaliser un semestre à l’etranger durant nos études. J’ai donc candidaté lors de ma seconde année.”

À l’ECV, un bureau des relations internationales accompagne les étudiants dans leurs démarches afin de trouver le format de mobilité qui leur convient le mieux.

 

“Après la création de mon dossier et de longues sélections (car il y avait beaucoup de candidats pour seulement 6 places en ce qui concerne la Corée), j’ai reçu un mail m’annonçant que j’avais été acceptée pour le premier semestre de ma 3ème année. Je devais initialement partir en août 2021 mais en raison de la pandémie mondiale, le départ a été décalé à février 2022.”

“La Corée du Sud est très à cheval sur les mesures sanitaires et il y avait énormément d’informations à prendre en compte. Le service international de l’ECV m’a aidée pour tout ce qui concerne l’admission et la mise en relation avec la Hongik University, l’école locale, mais pour le reste, comme c’étaient des démarches standard à réaliser je les ai faites par moi-même. »

 

 

“Après des mois de préparation, lorsque mon avion s’est posé en Corée du Sud, je ne réalisais pas encore ce qu’il m’arrivait. Je n’ai pas vraiment eu le temps de me sentir “comme sur un nuage” puisqu’il y avait un nombre incalculable de procédures Covid à réaliser.”

 

 

“Aujourd’hui, une journée type commence à 8h avec un réveil en douceur, ensuite je vais jusqu’à mon université à pied, je suis des cours jusqu’à 16h puis je sors dans un café avec mes amis coréens. Ensuite, je rentre dans ma share house et on commande à manger avec mes 6 roommates internationaux et coréens, on passe la soirée à discuter ou on sort dans un bar. J’habite dans une share house où il y a des personnes qui viennent de pleins de pays différents : d’Europe, d’Amérique ou d’Asie. Ils ont tous des profils différents, certains sont en Corée pour leurs études, comme moi, pour un stage ou encore pour un travail.”

 

 

 

 

“Je trouve que la France et la Corée du Sud sont deux pays à la fois similaires et très différents l’un de l’autre, les modes de vie changent. Par exemple, lorsque l’on va dans un café ou dans un restaurant, on pose d’abord toutes ses affaires à table et ensuite on va au comptoir commander. Les vols sont très rares et c’est un pays plutôt sécurisé, ce qui est rassurant en tant que fille.”

“Je ne sais pas vraiment ce que je préfère dans ce pays mais je dirais que ce sont les moments que je vis, les rencontres et les expériences que je fais resteront inoubliables. Ce voyage m’apporte beaucoup et continuera de m’apporter plein de choses sur tous les plans. Je suis confrontée à une nouvelle façon de faire, une nouvelle façon de penser, ça va influencer positivement ma façon de percevoir les choses et j’espère que ça se ressentira dans mes futures créations.”

 

 

 

“Pour finir, si c’était à refaire je le referai sans hésiter et je conseille à tous ceux qui en ont la possibilité de partir à l’étranger, de tester leurs limites, de découvrir de nouvelles choses et de profiter à fond.”

 

Nous remercions Chloé pour le partage de ce beau témoignage et de ses photos. L’expérience de l’étranger, qu’elle soit pour un court séjour, un stage ou un échange, apporte une ouverture culturelle et des souvenirs qui resterons gravés à vie. L’ECV est fière de pouvoir accompagner ses étudiants dans ce projet.

Partager sur